Rituel de Sabbat : L'équinoxe d'Automne PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Lune   
Jeudi, 22 Avril 2010 10:34

L’autel devrait être décoré par des symboles de l’automne, pommes de pin, glands et feuilles de chênes ou des épis de blé. Comme à l’accoutumée, il devrait y avoir sur l’autel un feu ou de l’encens en train de brûler. Après la purification usuelle, les gens se tiennent en cercle, homme et femme alternés. Le Magus à l’Ouest de l’autel dans la position du Dieu.

La Grande Prêtresse se tient à l’est de l’autel, elle est face à lui [le Magus], et lit l’incantation.

« Adieu, Ô Soleil, lumière qui toujours revient. Le dieu caché, qui pourtant, jamais ne reste. Il part pour le pays de jeunesse, traverse les portes de la mort, pour conserver son trône, juge des dieux et des hommes. Le meneur cornu des armées célestes. Comme se tiennent, près du cercle, invisibles, les formes des Puissants Seigneurs des Espaces Extérieurs ; ainsi réside ‘le seigneur en nous’. Ainsi réside-t-il dans la semence secrète, la semence de la nouvelle récolte, la semence de la chair, cachée dans la terre, la merveilleuse semence des étoiles. ‘En Lui est la vie, et la vie est la lumière des hommes [Jean 1:4.]', ce qui jamais ne naquit, jamais ne meurt. C'est pourquoi, les Wica ne pleurent pas, mais se réjouissent. »

La Grande Prêtresse va vers le Magus avec un baiser. Il pose l’Athamé et le fouet, et l’embrasse.

La Grande Prêtresse lui donne sa baguette, qui devra être Phallique, ou une branche surmontée d’une pomme de pin, un bâton de chevauchement [ndlt : le bâton sorcier ou Stang], ou un balai (anciennement le thyrse). Ils conduisent la danse, elle avec un sistre ou un hochet, lui avec la baguette, les gens les suivent. Ils dansent en faisant trois fois le tour du cercle. Puis on joue au jeu de la chandelle.

(extrait du rituel de la Veille d'Août, rituel 1949, : Le Jeu de la Bougie, les hommes forment un cercle, se passent de main en main une bougie allumée « deosil » (ndlt : littéralement vers le droite. C’est-à-dire dans le sens des aiguilles d’une montre). Les femmes forment un cercle extérieur (ndlt : qui entoure celui des hommes) et tentent de souffler sur la flamme de la bougie par dessus leurs épaules (ndlt : celles des hommes). L’homme qui tient la bougie dans sa main qui a été éteinte est purifié trois fois par la femme qui l’a éteinte, il lui donne le quintuple baiser en retour. Ce jeu peut se poursuivre aussi longtemps que les gens le souhaitent.)

Gâteaux et vin.

Grand Rite si possible.

Danses et jeux.

Tags: mabon | sabbat | wicca